COVID – Des vaccins pour l’Afrique : L’engagement de l’Union Européenne réaffirmé

COVAX : LA DEPUTEE EUROPEENNE ET MEDECIN CHRYSOULA ZACHAROPOULOU (FR, LREM), ENTAME SA 2EME JOURNÉE DE VACCINATION AU RWANDA AFIN DE RÉAFFIRMER L’ENGAGEMENT DE L’UNION EUROPÉENNE SUR LE CONTINENT AFRICAIN

La Vice -Présidente de la Commission du Développement du Parlement européen et rapporteure pour la nouvelle stratégie Afrique-UE, Dr. Zacharopoulou, entame sa deuxième journée de vaccination du personnel soignant et des personnes vulnérables rwandais afin de promouvoir le mécanisme de solidarité internationale COVAX et l’engagement de l’Union européenne.

La Député européenne a déclaré : « avec le Président du Conseil européen, Charles Michel, j’ai voulu montrer que l’Union européenne se bat et concrétise l’engagement pour un accès équitable au vaccin pour tous et que le COVAX est notre meilleur instrument pour sortir ensemble de cette crise. Le COVAX incarne la solidarité internationale et la force du multilatéralisme face aux défis communs. »

Le Dr. Zacharopoulou a été désignée candidate de l’Union européenne pour la co-présidence du Conseil des actionnaires de COVAX (COVAX Shareholders Council).

 

Le Rwanda vient de recevoir au travers de COVAX, 240000 doses du vaccin AstraZeneca et 102960 doses du vaccin Pfizer. Elles seront utilisées pour vacciner 171 480 personnes. Au total, le Rwanda s’attend à recevoir 1 098 960 doses des deux vaccins.

Il y a quelques jours, elle a publié une tribune dans Le Monde[1] et Der Spiegel[2] cosignée par le Directeur général de l’OMS, le Président de la Commission de l’Union Africaine et la Secrétaire générale de la Francophonie, rappelant que « le protectionnisme vaccinal se retournerait vite contre les pays les plus riches ».

Le COVAX est co-dirigé par l’Alliance Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS. Son objectif est d’accélérer la mise au point et la fabrication de vaccins contre la COVID-19 et d’en assurer un accès juste et équitable, à l’échelle mondiale. L’Union européenne et ses États membres y contribuent à hauteur de 2,2 milliards d’euro.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils