Des briques en plastique recyclé pour construire des salles de classe

C’est bientôt la rentrée des classes en Côte d’Ivoire. Le pays est en quête de solutions innovantes pour apporter un nouveau souffle au système éducatif. Plus de 10 000 nouveaux enseignants ont été recrutés de manière exceptionnelle. Mais au niveau des infrastructures d’accueil, l’offre est encore faible. Pour répondre aux besoins, l’UNICEF vient d’initier la construction de salles de classe en briques de plastique recyclé.  Un matériau plus robustes, isolant, facile d’utilisation et moins cher que les matériaux de construction habituels.

 

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), en partenariat avec l’entreprise sociale colombienne Conceptos Plasticos, vient d’initier un projet écologique qui transformera les déchets plastiques collectés en Côte d’Ivoire en briques plastiques modulaires. Ces briques vont servir à la construction de salles de classes sur tout, le territoire ivoirien. La pose de la première pierre de l’usine chargée de la transformation a eu lieu le 29 juillet 2019.

 

Un projet à triple impact

Pour la Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta Fore, l’enjeu de ce projet est triple. «davantage de salles de classe pour les enfants en Côte d’Ivoire, moins de déchets plastiques dans l’environnement et des sources de revenus supplémentaires pour les familles les plus vulnérables », nous a-t-elle confié. L’objectif du projet est de construire 500 salles de classe, pour plus de 25 000 enfants dont les besoins sont les plus urgents. Un appui au gouvernement ivoirien qui affiche un besoin de 15 000 salles de classes supplémentaires pour couvrir la demande.

Plus de 280 tonnes de déchets plastiques sont produits chaque jour à Abidjan seulement. Seulement 5% environ sont recyclés – le reste se retrouve surtout dans les sites d’enfouissement des collectivités à faible revenu. La pollution par les déchets plastiques aggrave les problèmes d’hygiène et d’assainissement existants. Une mauvaise gestion des déchets est responsable de 60 % des cas de paludisme, de diarrhée et de pneumonie chez les enfants – des maladies qui comptent parmi les principales causes de décès chez les enfants en Côte d’Ivoire.

Près de 9000 tonnes de déchets plastiques recyclés par an

L’usine chargé de la transformation des résidus plastiques en briques de construction, devrait recycler environ 9.600 tonnes de déchets plastiques par an et constituera une source de revenus pour les femmes vivant dans la pauvreté sur un marché de recyclage formalisé. Neuf salles de classe ont été construites à Gonzagueville, Divo et Toumodi avec des briques en plastique fabriquées en Colombie, démontrant la viabilité des méthodes et des matériaux de construction.

Des briques plus légères, plus robustes, et moins chères

Les briques construites sont entièrement en plastique et résistantes au feu. Elles sont 40% moins chères et 20% plus légères que celles en terre et dureront des centaines d’années de plus que les matériaux de construction conventionnels. Elles sont également imperméables, bien isolées et conçues pour résister aux vents violents.

Parallèlement aux investissements de construction en Côte d’Ivoire, des plans sont également en cours pour étendre ce projet à d’autres pays de la région, et potentiellement au-delà. L’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale représentent un tiers des enfants en âge d’aller à l’école primaire dans le monde et un cinquième des enfants du premier cycle du secondaire qui ne sont pas scolarisés.

 

Stéphane SOUMAHORO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils