Digital Africa, un programme de 65 millions d’euros pour les start-up africaines

VivaTech, l’avenir de la technologie, et surtout le plus grand rendez-vous technologique d’Europe a réuni du beau monde cette année. Mark Zuckerberg le fondateur de Facebook y est même accueilli en rock star. Grands patrons, et entrepreneurs du digital sont ici tous réunis pour exposer et réfléchir sur l’avenir du digital.

 

VivaTech, l’autre souffle de la technologie Africiane

Fortement présents lors de cette rencontre, les entrepreneurs africains, et les start-up africaines du digital ne manquent d’attirer les regards. Ce grand salon de l’innovation technologique a accueilli à Paris les « 100 start-up les plus prometteuses d’Afrique », auxquelles il a réservé un espace spécial Afric@tech. L’Afrique à l’honneur, car selon les estimations mondiales, c’est en Afrique que le nombre d’internautes progresse le plus rapidement dans le monde. Un fait soutenu par le développement de l’utilisation du mobile. « L’Afrique a à peu près le même PIB que l’Inde, mais la pénétration des services de téléphonie mobile y est le double », a indiqué Stéphane Richard, le PDG d’Orange.

 

Start-Up Africaines, un nouveau coup de pouce

Le président français Emmanuel Macron, a profité de l’occasion pour annoncer officiellement la mise à disposition à l’Agence Française de Développement, d’une enveloppe de 65 millions d’euros, pour financer le développement des start-up africaines.

« L’AFD va déployer dans les prochaines semaines un instrument spécifique doté de 65 millions d’euros (…) qui va être destiné à combler les failles d’accompagnement par des petits tickets, qui sont ceux dont ces startups ont besoin, de 30 à 50.000 euros », a détaillé le président français, en présence de Paul Kagame, le chef de l’Etat rwandais, invité au salon. Le fonds de l’AFD devra accompagner des projets de startups qui seront sélectionnés sur une plateforme nommée « Digital Africa ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils